Die Junge EDU Schweiz möchte unter Wahrung der Trennung von Kirche und Staat für die christlichen Werte in der Politik einstehen und Junge dafür motivieren. Wir setzen uns für die Förderung der Familie, das natürliche Leben, die Freiheit und Eigenverantwortung, sowie den Erhalt von der freien Meinungs- und Religionsfreiheit ein.

Après bientôt 2 ans de restrictions sur nos vies, de quarantaines strictes, d’évènements annulés, de réorganisations de nos vies en lien avec la dernière mesure édictée, de messages contradictoires, de tests, de vaccination, etc., nous avons une fois de plus (peut-être la dernière) l’opportunité d’exercer notre autodétermination. Je vous invite à vous poser les questions qui suivent et à voter en cohérence avec vos réponses.

  • Acceptez-vous de devoir présenter la preuve que vous avez reçu la dernière dose disponible d’un vaccin pour aller au restaurant, cinéma, réunion de famille, culte à l’église, etc?
  • Acceptez-vous de devoir présenter un code QR sur la « preuve » que vous êtes « sain » pour accéder à votre travail?
  • Acceptez-vous de devoir être enfermé chez vous pendant 10 jours parce que vous avez rencontré un ami qui a reçu un test covid positif?
  • Acceptez-vous une société à deux vitesses où les personnes ayant décidé pour elles-mêmes de participer à une expérience médicale aient des privilèges qui vous sont interdits?
  • Acceptez-vous que l’État soit constamment au courant des personnes que vous rencontrez et des lieux que vous vous fréquentez?
  • Acceptez-vous qu’il vous soit demandé (ou à vos enfants) de participer à une expérience médicale pour pouvoir accéder à l’école obligatoire, à un apprentissage, à l’université?

Sous le titre de « loi covid-19 » ce sont ces enjeux qui se cachent. Ne vous laissez-pas avoir par un simple titre. Lisez la loi, et positionnez-vous sur ces enjeux. Sous cette loi se cache de grandes injustices, discriminations et freins à la liberté individuelle. Sous chantage de perdre quelques indemnités (qui sont malheureusement nécessaires pour plusieurs personnes à cause des mesures prises par l’état), l’on nous demande d’abandonner nos libertés. Si votre réponse aux questions cités plus haut est « non », alors respectez-vous! Votez NON le 28 novembre. Ne vendez pas votre liberté pour quelques indemnités.

Vanessa Blais
citoyenne et infirmière

Impressum
Datenschutzerklärung
Kontakt